série faire ses courses - je rejoins un supermarché coopératif

24 mars 2017

Les Catégories

Pour terminer ma série sur comment faire ses courses en mode « Ca Commence Par Moi », je voulais vous parler de ma solution miracle qui me permet de faire d’une pierre cinq coups! Si, si! En faisant mes courses, j’achète local, de saison, bio, je favorise la vie de quartier et je renverse l’économie mondiale! Pas mal non?

 

Alors du coup vous vous demandez ce que je raconte et c’est normal car le phénomène est encore assez marginal et pourtant, de plus en plus de magasins d’un nouveau genre sont lancés aux quatre coins de la France ces derniers temps! Et oui, je vous parle des supermarchés coopératifs.

 

Un supermarché coopératif, qu’est-ce que c’est? C’est un supermarché où les clients sont aussi les travailleurs et les patrons. Très peu de salariés, plus du tout d’intérêts économiques aveugles et déshumanisants, dites bonjour à une nouvelle manière de faire du commerce! Et c’est le pied! 

 

Moi maintenant, quand je vais faire mes courses, j’ai l’impression d’être un super héro qui va sauver le monde! Une sorte de mélange entre Captain Planet et Bruce Willis dans Armageddon! Je marche au ralenti en poussant mon caddie et c’est comme si l’humanité toute entière était derrière moi! Oui, ok j’en fait un peu trop mais c’est pour que vous compreniez bien le sentiment!

 

N’empêche que c’est de loin l’action dont je suis le plus fier cette année! Je fais partie de « La Louve », un supermarché coopératif qui a ouvert ses portes dans le 18ème arrondissement à Paris! Si le magasin est encore pas mal en phase d’apprentissage, il a quand même quasiment tout d’un supermarché « classique » en apparence.


En apparence seulement car en réalité, dans les rayons se produisent des choses absolument extraordinaires. Les « clients » qui sont, dans le jargon, appelés des coopérants, se parlent entre eux! Oui, des inconnus se parlent entre eux sans raison! On fait ses courses et on ne peut pas s’empêcher de ranger les rayons ou d’alerter quand les produits sont proches de la date de péremption. Et même quand il y a un bug à la caisse, personne ne râle!

 

Et puis les produits sont d’excellente qualité, bio et les producteurs locaux sont privilégiés. Les tarifs sont plus que raisonnables (quand on les rapportent à la qualité) car le fait que les salariés soient peut nombreux permet de réduire le prix des produits de manière considérable (de 20% à parfois 50%)!

 

Et tout ça est possible en échange de 3 heures de son temps par mois! Pour moi, c’est même 2h15 car j’ai choisi le créneau du jeudi matin à 6h avant d’aller au boulot. Du coup, 1 fois toutes les 4 semaines, je vais faire du nettoyage, du rayonnage avec des gens que je commence à bien connaitre. On a l’impression que notre magasin est un peu notre bébé du coup et en plus on apprend à découvrir des gens qui sont en fait nos voisins et donc on se sent mieux dans notre quartier.


Et puis surtout, en rentrant chez nous, on a l’impression d’avoir fait une bonne action car en fait, avec La Louve, faire ses courses est devenu un acte militant.

- Les liens intéressants -

"Le formidable essor des supermarchés coopératifs"

"La carte des supermarchés coopératifs de France et de Belgique"

Le site internet de "La Louve" à Paris

L'interview de Tom Boothe qui a porté le projet de "La Louve"

En voir plus

Les Durées

En voir plus

Les Coûts

En voir plus
Partagez à vos réseaux 

- CC-By-SA Ça commence par moi 2019 -

  • Facebook
  • YouTube
  • iTunes
  • Twitter