je passe à la pierre d'alun

23 septembre 2016

Quand on marche sur la voie pour changer le monde, il arrive forcément d'avoir des moments où l'on rencontre des obstacles, et parfois ce n'est pas forcément là où on les attends le plus. 

 

Je dis ça parce que c'est Colin Beaven, dans son livre "No impact man" qui disait que dans sa lutte pour réduire son empreinte carbone à 0, il s'était rendu compte qu'il ne pouvait pas se résoudre à dire adieu au vinaigre balsamique. 

 

Moi, ma kryptonite, c'est le déodorant. Je ne mets pas de parfum et ne suis pas particulièrement coquet, pourtant j'adore la sensation de fraîcheur que m'apporte le déodorant en spray.  

 

J'avais essayé d'adopter une solution plus naturelle et de réduire la quantité d'emballage et de contenants jetés dans ma poubelle, mais je n'avais pas tenu très longtemps.  

 

Puis le sujet était revenu quand j'étais aux Philippines avec une volontaire (petite dédicace à Galou) qui faisait son propre deo à base de bicarbonate, d'huile de coco et d'huile essentielle mais il fait trop froid en France pour que la "pâte" ait la bonne consistance. 

 

Bref, beaucoup d'aller-retours mais j'aimerais vraiment aller au bout de ma démarche donc je recommence à utiliser une pierre d'alun. L'avantage c'est que c'est naturel, sans odeur et que ça tient très longtemps donc moins de choses à jeter. 

 

Encore un geste du quotidien simple qui aurait vraiment un impact important si ça devenait la norme. En espérant que cette fois, pour moi, ça soit la bonne…

- Les liens intéressants -

Toutes les infos sur la pierre d'Alun

Les Catégories

Les Durées

En voir plus

Les Coûts

En voir plus
En voir plus
Partagez à vos réseaux 

- CC-By-SA Ça commence par moi 2019 -

  • Facebook
  • YouTube
  • iTunes
  • Twitter