j'éteins ma télévision

14 septembre 2016

Comme vous avez pu le voir, pour l’instant j’ai surtout partagé avec vous des gestes écolos. Comment réduire l’impact de sa consommation ? Comment diminuer l’énergie que vous utilisez sur le web ? Comment réduire au quotidien votre utilisation d’eau ? Autant de sujets que j’ai déjà abordés sur ce site à travers différentes astuces concrètes et simples à mettre en place.

 

Pas de panique, je vais continuer sur cette lancée et je pense sincèrement que le changement est plus une question concrète, au quotidien, qu’un long débat idéologique qui doit opposer différents camps. Ici, c’est vraiment Pierre Rhabi qui m’inspire avec sa fameuse histoire du Colibri qui fait sa part, petite certes, mais tout aussi importante car il est acteur à son échelle, avec ses moyens (de temps, financier, d’énergie, d’expérience, etc…).

 

Pourtant, si on veut changer le monde, est-ce que quelques pratiques écologiques qui tiennent plus du bon sens que de la science aéronautique vont inverser la tendance. Oui, car c’est le début d’une longue pelote qu’on va dérouler ensemble. Et non, car notre organisation de société détruit au lieu de créer, épuise au lieu de produire, et ça il va falloir s’en défaire pour réinventer un modèle basé sur le bonheur de l’Homme et sur la valorisation de notre planète et de tous ses occupants.

 

Je vous vois venir. Vous êtes tous en train de vous dire « mais qu’est-ce qu’on fait du coup ? ». C’est simple, on continue. On continue à s’approprier nos gestes, nos décisions, nos achats, nos lectures, nos trajets. Le « pourquoi » est une arme d’appropriation massive qu’on doit utiliser dés que possible.

 

Si, nous voulons être acteur du changement, il faut arrêter de subir certaines pratiques que nous n’avons jamais vraiment adopté par choix, mais plutôt par mimétisme ou par habitude et de mon point de vue, ça commence avec l’une des pratiques les plus chronophages (mot compte triple) de notre quotidien, j’ai nommé la télévision.

 

Ben oui quand même, nous français passons, en moyenne, plus de 2 heures par jour à la regarder. 2 heures par jour à entendre des choses que nous n’avions pas forcément prévu d’entendre et à voir des choses que nous n’avions pas forcément prévu de voir. Autant de pubs qui véhiculent des messages que nous intériorisons malgré nous petit à petit. Autant de sujets de journaux choisis et montrés sans neutralité qui façonnent notre manière de voir et de comprendre le monde au fur et à mesure. En caricaturant un peu, j’avais vu une image qui disait « il y a deux machines à laver dans les maisons. Une machine à laver le linge et une autre à laver le cerveau ».

 

Du coup, challenge pour tout le monde ! On arrête la télé ! Terminé. On la tourne et on fait autre chose pendant quelques semaines, le temps de perdre nos habitudes. Est-ce que ça veut dire, qu’il faut s’en débarrasser à jamais ? Pas du tout ! La télé, comme la plupart des inventions humains a ses deux facettes qui s’opposent et qui peuvent à la fois être une représentation de la bêtise pure et à la fois, cultiver et rapprocher les gens.

 

Par contre, il faut qu’on se réapproprie notre comportement de consommateur de télévision. Moi j’ai eu de la chance, j’ai passé plus de 4 ans sans télé pendant mes différentes missions à l’étranger donc le travail s’est fait naturellement. Et pourtant, je ne peux que témoigner comment changer mes habitudes à ce niveau-là à transformer ma manière d’être et de voir le monde. La suite au prochaine épisode…

- Les liens intéressants -

Les chiffres des français et de la télévision

Un documentaire intéressant sur la place de la télévisions dans nos vies

Les Catégories

Les Durées

En voir plus

Les Coûts

En voir plus
En voir plus
Partagez à vos réseaux 

- CC-By-SA Ça commence par moi 2019 -

  • Facebook
  • YouTube
  • iTunes
  • Twitter