je fais attention aux dates de péremption

1er mars 2019

Je_fais_attention_aux_dates_de_péremptio

Le bon plan de Matthieu

Matthieu a 33 ans, il habite à Paris et utilise régulièrement Too Good To Go

On a tous, un jour dans sa vie, jeté un produit parce qu’on a regardé sa date de péremption et que celle-ci était dépassée. Sans se poser de question ou même lire la mention qui précédait cette date “A consommer jusqu’au” ou “A consommer de préférence avant”, ce qui n’est pas du tout la même chose !


Récemment, j’ai appris à faire la différence entre les différentes dates de péremption qui existent et à ne plus jeter systématiquement une fois la date dépassée. Cela m’a permis de moins jeter et donc de faire des économies sur des produits (yaourts, sauces ou fromages notamment) que je rachetais sans réfléchir.

Je suis sur les réseaux sociaux l’application Too Good To Go, qui vient de publier son livre blanc sur les dates de péremption, qui sont responsables de 10% du gaspillage alimentaire chez le consommateur. L’objectif de ce dernier est de faire des recommandations au gouvernement et aux industriels afin de réduire le gaspillage lié au dates. Ils ont également rédigé des articles de blog à destination du grand public et c’est grâce à cela que j’ai réalisé l’ampleur du gaspillage annuel dans ma cuisine !

Alors, c’est simple : il y a deux types de dates. La DLC (Date Limite de Consommation) est un indicateur sanitaire du produit, sa consommation peut présenter des risques pour la santé une fois la date passée. La DDM  (Date de Durabilité Minimale) est un indicateur de qualité du produit. Après cette date, le produit peut changer de texture, de couleur ou de goût par exemple, mais ne présente pas de risque pour la santé.

Globalement, l’enseignement de Too Good To Go est le même pour les deux : utiliser ses sens (observer, sentir, goûter le produit) avant de jeter - tout en restant prudent avec les DLC bien sûr. Cela m’a aussi appris la différence entre les deux (une boîte de conserve = DDM = pas dangereux pour la santé = on ne jette pas sans réfléchir quand c’est dépassé !).

Concrètement, j’ai inspecté le contenu de mon frigo un jour pour comprendre quelles étaient ces dates, et j’ai surtout partagé l’information avec mes proches (oui, car un frigo c’est souvent partagé, et c’est pas parce que vous ne jetez plus que les autres ne vont pas le faire à votre place !). J’essaie de me faire confiance lorsque j’ouvre un produit périmé - mais si j’ai un doute, je préfère encore ne pas prendre de risques. Petit à petit, j’apprends à écouter mes sens et à reconnaître une odeur passée d’une odeur qui ne l’est pas. Mes poubelles sont un peu moins pleines à chaque mois qui passe.

Faire attention aux dates de péremption est un exercice très concret, et c’est toujours ennuyeux de jeter un produit pour lequel on a payé. C’est facile à mettre en place, à expliquer et cela me permet aussi de réfléchir à ma consommation de façon plus globale (pourquoi y a-t-il des dates sur le fromage emballé mais pas à la coupe ? Une question que je ne m’étais jamais posée). Ce qui est sûr, c'est que je vous encourage à jeter un oeil à votre frigo et votre placard pour mieux comprendre ces dates et adapter votre comportement en fonction !

- Les liens intéressants -

"20% du gaspillage alimentaire est dû aux dates de péremption"

"Les dates de péremption, une idée dépassée", le livre blanc de Too Good To Go

Les Catégories

Les Durées

En voir plus

Les Coûts

En voir plus
En voir plus
Partagez à vos réseaux 

Le partenariat avec Média Pi!

- CC-By-SA Ça commence par moi 2019 -

  • Facebook
  • YouTube
  • iTunes
  • Twitter